Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vévé la Girafe

Ici, pas de filtre, pas de femme parfaite, pas de vie de rêve Insta, juste du vrai, de l'imparfait, du rire et du coeur !

Les enfants et la télévision

Publié le 22 Juillet 2015 par Maman Vévé in Education, S'organiser

Les enfants et la télévision

Etre jeune parent en 2015, c'est se poser des millions de questions à propos de tout. Nous sommes issus d'une génération en quête de bien-être, qui place l'épanouissement au coeur des préoccupations, alors de manière logique, on applique ce principe à nos enfants.

Est-ce que je fais bien? Est-ce que c'est bon pour lui? Est-ce que je ne vais pas le traumatiser? Est-ce que la frustration, c'est vraiment une bonne chose?

Et l'une des questions qui revient le plus souvent est : est-ce que la télévision ne va pas nuire à son développement? Je n'ai pas de réponse toute faite malheureusement.

Vous avez 3 écoles :

  • Les pro-télé : en moyenne, les enfants de 2 à 4 ans passent 2h par jour devant la télévision. Manque de temps des parents, seul moyen sûr de les calmer,..les arguments ne manquent pas. D'autres vous diront que cette génération d'enfants vont consommer beaucoup plus de media que nous. Ce n'est pas faux mais justement, ne faut-il pas limiter cette exposition autant que l'on peut? Plus facile à dire qu'à faire me direz-vous...nous sommes nous-mêmes de bien piètres modèles face à nos chérubins quand nous dégainons nos smartphones à la moindre occasion (juste pour vérifier s'il se passe quelque chose). D'autres vous diront qu'ils ont regardé la télé tous petits et que tout va bien pour eux.
  • Les anti-télé : ils se basent sur des études sérieuses qui tendent à prouver l'impact négatif que la télévision peut avoir sur le développement de l'enfant. Avant 3 ans, elle serait même un danger selon certains. Même installé devant un programme adapté, l'enfant serait happé par l'écran et devient passif. Retard de langage, ennui, peu d'imagination, et bien sûr le risque de confondre la fiction et la réalité. Je dois avouer que cette vision me paraît un peu extrême. Les écrans font partie de notre quotidien, c'est comme ça et on ne devient pas tous des idiots pour autant. Bien sûr, il faut rester mesuré mais ça vaut dans les 2 sens.
  • Les ni-ni : Mon cas. Je ne suis ni pro, ni anti télé. D'ailleurs, ça ne s'applique pas qu'à la TV, ça concerne l'ensemble des écrans. Si Pt'it Chaton joue avec la tablette familiale (il existe de très nombreuses applications d'éveil super sympas et adaptées), l'activité suivante ne sera pas sur écran. La règle chez nous c'est pas de télé en semaine. Même pour nous les adultes, on ne l'allume pas tant qu'il est debout (une seule exception : le jour des attentats à Charlie Hebdo et encore même là, on a arrêté rapidement). Le week-end en revanche, il a le droit à quelques dessins animés, souvent des Disney. La plupart du temps, Chérichou ou moi-même sommes dans la pièce car même si nous sélectionnons les programmes, nous ne sommes pas à l'abri d'une scène "anodine" qui pourrait heurter sa grande sensibilité. De plus en plus, j'essaie de l'intéresser aux livres avec CDs qui racontent les histoires et ça marche.

J'ai longtemps culpabilisé (encore!) de ne pas être une "anti". Impression de ne pas faire ce qu'il y a de mieux pour lui, de me faciliter la vie par ce geste et donc de penser plus à moi qu'à lui...mais j'ai arrêté. Le contrôle, la mesure du temps d'exposition c'est la clé. Cela n'a pas été facile car Pt'it Chaton a eu du mal à accepter la règle du "Jamais en semaine" mais on a tenu bon et aujourd'hui, il ne réclame presque jamais la télé en semaine (bon il tente encore parfois car sur un malentendu ça peut marcher ;-)). Et quand il a enfin le droit à son dessin animé, il est ravi et nous aussi!

A bientôt :-)

Sources:

Top santé : "Trop de télé dès 2 ans nuit au développement"

Magicmaman : "La télévision dangereuse pour les moins de 2 ans"

Famili : "La télé, un danger pour les enfants"

Infobébés : "Bébé et la télévision"

Psychologies : "Trop de télé nuit gravement aux enfants"

Commenter cet article