Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vévé la Girafe

Ici, pas de filtre, pas de femme parfaite, pas de vie de rêve Insta, juste du vrai, de l'imparfait, du rire et du coeur !

Y'en a marre !

Publié le 16 Mars 2020 par Maman Vévé in Etre une femme, Je suis un ovni ou quoi?

Y'en a marre !

L'intelligence individuelle est peu de choses face à la stupidité collective. Ce que subissent les femmes depuis des millénaires en est l'un des exemples les plus parlants, les plus violents, les plus affligeants qu'il soit.

Et encore, j'écris et je décris ce que je connais, i.e. l'expérience d'une française, née dans les années 80, dans un endroit protégé au sein d'une famille relativement privilégiée; rien d'extraordinaire et loin donc d'être représentatif de toutes les absurdités et cruautés qui sont infligées aux femmes à travers le monde.
Malgré cela, je subis AUSSI les discriminations de nos acolytes masculins et féminins, depuis toute jeune. Et à 36 ans, je dis "y'en a marre !" : 

- Marre d'avoir été élevée au son des Barbies, princesses Disney et trilogie Sissi,
- Marre d'avoir été sollicitée environ 5 fois plus que mes frères pour aider à la maison (25 ans plus tard, toute ta la famille pense encore que j'étais une feignasse parce que je râlais plus à ce propos)
- Marre d'avoir vu mon frère aîné sortir le soir à 15 ans et d'avoir enfin obtenu le même droit à l'aube de mes 18 ans,
- Marre d'avoir été obligée de faire dormir mon petit copain par terre, parce qu'il ne fallait pas froisser la sensibilité de mon cher papa, alors que mes frères parlaient allègrement de sexe à table,
- Marre de m'être faite rabrouer par mon père parce que j'ai décapsulé une bière après la finale de la Coup du Monde 2006 (j'avais 23 ans, mon pote) parce qu'une femme ne se comporte pas ainsi,
- Marre d'avoir eu peur dans la rue dès que je dépassais certains horaires et qu'un inconnu marchait derrière moi,
- Marre de mon mec qui ne voulait pas que je porte une jupe devant ses parents (et encore, pas une jupe ras-de-la-BIP) parce que ça fait mauvais genre,
- Marre d'avoir entendu mes copines s'étonner que je ne repasse pas les chemises de mon mec,
- Marre d'avoir dû me serrer contre la vitre du métro, parce que l'inconnu à côté de moi écartait ses jambes comme s'il voulait exhiber ses parties génitales à toute la rame,
- Marre d'avoir gardé le silence, tête baissée en forçant le pas, quand un type m'a apostrophée en mode "Hey mademoiselle, vous êtes charmante",
- Marre de m'être fait peloter dans le tram un nombre incalculable de fois (même enceinte, ça fait peur, y'en a qui ne reculent devant rien),
- Marre d'avoir annoncé à mon employeur, la peur au ventre, que j'étais enceinte et de me sentir si mal que j'avais presque envie de m'excuser,
- Marre d'avoir eu la frousse de partir en congé maternité, ne sachant pas si je retrouverais ma place en revenant,
- Marre de ne pas avoir retrouvé ma place en revenant de congé maternité (les deux fois),
- Marre d'avoir profité seulement 11 jours avec mon mari après la naissance de nos bébés,
- Marre d'avoir culpabilisé de ne pas réussir à allaiter, de ne pas avoir voulu continuer parce qu'en fait, je n'étais pas faite pour ça,
- Marre d'avoir fait une dépression post-partum sans le savoir pendant 2 ans, avec tout le monde qui me jugeait, me conseillait, s'étonnait de ne pas me voir heureuse et comblée, mais personne ou presque pour me soutenir,
- Marre des filles elles-même qui s'offusquent de parler des choses vraies de la vie (les problèmes avec leur mec, les règles, les suites de couches) parce que ça ne se fait pas, très Chère amie (prendre une voix de bourgeoise pour celle-là),
- Marre de me pomponner pour me faire plaisir (à moi) quand je sors en piste et que les mâles en rût (à l'hygiène douteuse) le prennent comme une invitation à interrompre ma conversation avec ma cop's,
- Marre des remarques misogynes comme "Femme au volant, mort au tournant", "Tu es grincheuse, tu as tes règles ?", "les femmes sont plus émotives donc moins rationnelles",
- Marre des écarts de salaire homme/femme, accentués par les congés maternité, qui entraînent trop souvent la décision que ce sera Madame qui prend le congé parental pour limiter la perte de revenus. Alors que pour VRAIMENT rétablir l'équilibre homme/femme sur ce fameux congé parental, commençons par rétablir l'équilibre hommes/femmes tout court dans la vie professionnelle.

La liste est longue malheureusement, ceci n'était qu'un aperçu. 
De l'idiot dans la rue à notre entourage pourtant bienveillant et intelligent, nous sommes si nombreuses à subir ce genre de pressions/inégalités/injustices et depuis si longtemps, que ça en est devenu normal.

Cependant, je me réjouis d'entendre de plus en plus les femmes se lever et dire NON, crier tout haut leur colère, partager les expériences sans tabou et surtout SANS HONTE. Oui, nous sommes des femmes, mais nous n'avons pas à nous sentir honteuses pour cela. Nous ne sommes pas le sexe faible. D'ailleurs, que dire du soi-disant sexe fort, celui qui a besoin d'écraser l'autre pour se sentir important? 

Alors je dis merci Florence Foresti, merci Adèle Haenel, merci Virginie Despentes, merci Céleste Barber, merci Dora Moutot, merci Illana Weizman, merci à toutes les femmes qui se battent pour faire valoir leur droit à exister, à penser, à vivre sereinement et en toute liberté, sans qu'aucun mec ou femme vienne leur dire que "ça ne se fait pas". Et pour fini merci Cynthia Nixon et Simone Media pour la vidéo ci-dessous, sortie il y a quelques semaines et qui j'espère, permettra d'ouvrir les yeux de certains sur toutes les petites humiliations et injonctions que nous, femmes subissons chaque jour.

Sur ce, confinement oblige, je vais prendre le relais de mon mec qui s'occupe de nos enfants depuis des heures.
A bientôt !

Commenter cet article